Nos éleveurs de bœufs québécois

  • La ferme Frédéric Fortin

    Oka, Laurentides

    La ferme Frédéric Fortin c’est avant tout l’histoire d’un grand passionné! Entrepreneur né et épicurien de nature, Frédéric Fortin adore la viande de bœuf, autant dans les grands restaurants qu’en famille sur le bbq. Il aime tellement ça qu’il décide d’élever son propre bœuf!

    Autodidacte de nature, il fait des recherches et découvre une variété de bœuf méconnue, LE GALLOWAY, une viande maigre et gouteuse, un bœuf nourri exclusivement à l’herbe et qui s’épanoui en pleine nature, c’est le coup de foudre! Il construit alors une petite ferme sur une terre à Oka pour devenir éleveur de bœuf à l’herbe à l’âge de 42 ans. Il implique toute sa famille dans nouveau projet qui le passionne.

    La ferme Frédéric Fortin est vraiment heureuse de vous faire découvrir le bœuf Galloway, un précieux produit du terroir.

  • Le Paysan Gourmand

    Saint-Félix-de-Kingsey, Centre-du-Québec

    En 2016, nous avons repris la ferme familiale de 300 acres et nous avons réalisé notre rêve en créant Le Paysan Gourmand. Avec une philosophie de pâturages régénératifs, nos animaux sont bougés à tous les jours, ce qui permet une meilleure santé des sols, des plantes et des animaux. Nous aimons mélanger les techniques anciennes avec celles actuelles pour améliorer notre efficacité tout en respectant notre environnement. Nous voulons faire goûter aux gens la différence de nos produits frais et sains.

  • Ferme Fortin & Farrell Inc.

    Val-Paradis, Nord-du-Québec

    Notre entreprise est située dans le Nord-ouest québécois, dans la limite nord de la zone cultivée, plus précisément dans la région du Nord-du-Québec, au nord du 49e parallèle dans la localité de Val-Paradis. Notre famille, les Fortin, est venue s’établir dans les années 40 dans la Vallée de la Rivière Turgeon.

    Nous sommes fiers d’être la 4e génération d’agriculteurs passionnés à vivre de nos terres. Les riches pâturages et prairies nordiques, peuplés de trèfle, fléole des prés, lotier, fétuque, pâturin et de fleurs sauvages, nourrissent notre troupeau de 270 bovins Angus noirs. Ces derniers vivent en harmonie avec les saisons très marquées de notre région. Tous nos bovins sont nourris exclusivement à l’herbe, une herbe de haute qualité qui se distingue par sa haute teneur en sucre. Ce sucre se concentre naturellement dans la plante durant les fraîches nuits d’été nordique. Un bœuf respectueux de l’environnement, de nos pâturages à votre table.

  • Investissement Grondin Tremblay

    Glen Sutton, Montérégie

    En 2003, l’intérêt pour acériculture et la foresterie nous a amenés à faire l’acquisition de 500 acres dans la magnifique vallée de Glen Sutton. Pour faire vivre la partie agricole de la terre, nous sommes devenus producteurs de foin de qualité et à la recherche de l’espèce bovine qui correspondait le mieux à nos valeurs.

    Nous avons découvert la Belted Galloway une race un peu spéciale ! D’abord, elles sont superbes et idéales pour l’élevage en liberté. Leurs poils et sous-poils les protègent bien du froid, et elles sont très maternelles. Bien que leur croissance soit plus lente que celle des espèces plus commerciales, la viande développe des caractéristiques et un goût propre au Galloway. Nous sommes donc devenus éleveurs de Belted Galloway pur sang en 2007.

  • Ferme Aux Saveurs des Monts

    Val-des-Monts, Outaouais

    L’aventure de la Ferme Saveurs des Monts a débuté en 2000. Sylvain Bertrand, agronome de formation et passionné d’agriculture, s’est lancé dans l’élevage de volaille. Son mode d’élevage est différent des autres. Tout est fait dans le respect du rythme de croissance et de la santé des animaux. Les poulets sont abattus après 10 semaines, contrairement à 32 jours pour les autres élevages de l’industrie. La ferme produit environ 30 000 poulets par an, soit 10 fois moins que la moyenne. Cela permet d’offrir de meilleures conditions aux animaux. Leur diète 100 % végétale se compose uniquement de céréales. Les poulets ne reçoivent aucune hormone de croissance ni antibiotique.

    Sylvain travaille à la ferme avec ses deux garçons. L’entreprise familiale compte 15 employés, dont 2 bouchers. Depuis ses débuts, elle n’a cessé de croître.